Steven Spazuk est né à Montréal, en 1960. Artiste du feu, il maîtrise le « fumage », sa redéfinition d’une technique qui remonte à la nuit des temps. Depuis 2001, il explore, guidé par une flamme. Il fait naître animaux et personnages d’une chandelle qui effleure une plaquette pour y déposer un souffle de suie modelé en rondeurs, transparences, gris appuyés ou suggérés, et noirs solides. L’esquisse volatile de la flamme imprévisible est ensuite façonnée par des gestes d’orfèvre au grattoir, au pinceau ou à la plume.

 

Pour muer du noir et blanc à la couleur, Steven commence souvent une œuvre par un premier jet de peinture acrylique qu’il empreint d’une pellicule de suie. Par un travail minutieux de grattage, il fait émerger la couleur et les lignes de son sujet.

 

Steven est très suivi sur la toile de l’Internet. Une recherche avec son nom conduit à des dizaines de vidéos qui révèlent sa démarche et mettent ses œuvres en mouvement.

 

Ses thèmes sont à l’image de la dualité de son médium, le feu, source de vitalité et fléau dévastateur. Ses compositions évoquent l’ambivalence de l’humain face à la nature, à la fois bâtisseur et destructeur. Elles rappellent, souvent en effet-choc, la fragilité du fil de la vie sur notre planète.

  • Instagram
  • facebook-square